MONTAINVILLE

LA FERME FORTIFIEE DU FORT

I Situation géographique :

plan

plan1

II Contexte géopolitique et historique :

Montainville est une petite commune rurale qui se trouve dans le centre des Yvelines, à 19 kilomètres au sud-est de Mantes-la-Jolie et à 27 kilomètres à l'ouest de Versailles, dans le prolongement de la plaine de Versailles.Les communes limitrophes sont Mareil-sur-Mauldre à l'est, Beynes au sud, Marcq au sud-ouest, Andelu à l'ouest et Maule au nord-ouest. Le territoire de la commune est relativement peu étendu (479 hectares contre 872 en moyenne pour les communes des Yvelines) et s'étend à la limite est du plateau du Mantois et sur le versant ouest de la vallée de la Mauldre.

blason

Du XIe au XIIe siècle, Montainville dépend de la baronnie de Maule. Au XIIIe siècle, un premier lieu fortifié est édifié à l'emplacement de l'actuelle ferme du Fort. Le domaine étant proche de Versailles, une fauconnerie royale s'établit à Montainville vers 1768. Au XVIIIe siècle, Montainville compte 400 habitants. Pendant la Révolution, la disparition de la fauconnerie porte un coup sérieux à l'économie du village, qui s'oriente peu à peu vers les grandes cultures céréalières.

Une ferme fortifiée (XIVs) aurait été construite à l'emplacement d'une ancienne tour de guet. Cette ferme dite « du fort » comprend encore des vestiges du XVe siècle, fenêtres et portes, ainsi qu'une grange seigneuriale. Cette vaste exploitation domine en balcon la vallée de la Mauldre.

III Plan des lieux :

En cours de réalisation

IV  Descriptif  du site:

1.Le château fort « Sente du curé »:

1-1)Le donjon

L'implantation d'un donjon à Montainville et son démantèlement vers 1125 par ordre de Louis VI, demeurent à l'état d'hypothèse. L'existence, au centre du village, d'une maison forte appartenant aux seigneurs de Maule est en revanche avérée ; cette fortification est prise par les troupes de Charles le Mauvais en 1357. L'édifice, remanié à plusieurs reprises et converti en bâtiments agricoles, ne conserve de son affectation seigneuriale d'origine que la porte de l'enclos dit « Le Fort ». Ce dernier, flanqué d'une tour carrée, reçoit des aménagements défensifs tardifs, c'est-à-dire des d'embrasures de tir adaptées aux armes à feu portatives.

IMGP1117 IMGP1113

donjon

1-2) L’enceinte

IMGP1114 IMGP1130

1-3) Le logis seigneurial

IMGP1109

2.La ferme Seigneuriale « rue du fort »:

2-1) Les logis seigneuriaux

Entouré de murs d’époques diverses, cette ferme aux allures fortifiée conserve en son centre un logis XVs sur base XIVs agrémenté de jolies fenêtres à meneaux. Seul la première travée du logis est d’origine, le reste étant des granges plus tardives réhabilitées en habitation. Le logis possède 2 niveaux (hors comble) construit sur des caves voûtées sûrement du XIVs.

IMGP1153

logis_ferme

2-2) La Grange

La grange seigneuriale à contreforts (XVs) incluse dans l’enceinte de la ferme seigneuriale était initialement couverte de chaume, comme l'indiquent encore les versants très pentus de la toiture.

IMGP1154

grange_ferme

2-3) L’enceinte castrale

L’enceinte construite initialement avec des tours, est conservée sur deux côtés (qui pourrait correspondre à une Bayle). Cette enceinte présente par endroit des vestiges de meurtrières non datables.

IMGP1125IMGP1121

IMGP1124

3.Prieuré « rue des Fauvelles » :

3-1) La tour logis XIII - XIVs

Grosse tour barlongue dont les façades sont pourvues de troues de boulin (échafaudage pour la construction)

IMGP1132

IMGP1135

3-2) La cave XIVs

Descende d’escalier à multiple voussures du XIVs menant à une cave dont la voûte en berceau est creusé dans la roche.

IMGP1151IMGP1149

IMGP1145

IMGP1147